17
20/12/2016
L’Italie après le référendum

Le référendum constitutionnel du 4 décembre 2016 devait permettre aux électeurs italiens d'approuver ou non la modification de la Constitution votée par le Parlement en avril 2016, dont l'objectif principal était de mettre fin au bicamérisme parfait en transformant le Sénat de la République en un « Sénat des Régions », composé de 100 sénateurs, principalement élus parmi des conseillers régionaux et des maires. Mais le débat a finalement porté exclusivement sur l’action politique du gouvernement Renzi, transformant de fait l'élection en un véritable plébiscite de l'action politique de ce dernier, aboutissant au final à sa démission.

Michela Nacci, docteure en histoire et civilisation de l’Institut universitaire européen de Florence, dresse le bilan de l'impact du rejet de la réforme constitutionnelle et des dissensions politiques sur l'avenir du pays, tandis que Chiara Cappelletto, professeur en esthétique au département de philosophie de l’Università degli Studi de Milan, analyse la rhétorique du leader du mouvement « cinq étoiles », Beppe Grillo.

 

Mis à jour le
20/12/2016